Comment définir un produit minimum viable (MVP) pour la croissance

Comment définir un produit minimum viable (MVP) pour la croissance

How To Define A Minimum Viable Product (MVP) For Growth

The “minimum viable product” is a widely misused and misunderstood concept. But it’s powerful when done right. In this article, you will learn: The definition of a minimum viable product (MVP), What questions to ask to to create an MVP, and How to test your MVP

Qu'est-ce qu'un produit minimum viable (MVP) ?

A minimum viable product (MVP) is an early version of a product, such as a SaaS (software as a service) application, that is designed to ensure that product vision and strategy are aligned with market needs.

Typically, an MVP delivers just enough functionality and value to appeal to early adopters and other innovators. It’s not a beta version of your product, designed for shaking out bugs or for fine-tuning features and interface elements. It’s also not an idea that exists only on paper (or slides), or a raw demonstration of a proof-of-concept.

Au contraire, le terme "MVP" suggère quelque chose de très spécifique :

  • Minimum: the smallest number of capabilities, features, and packaging that…

  • Viable: deliver enough value that customers are willing to spend money (or another currency such as personal information)…

  • Product: on something they can use today… not just invest in a future concept, promise, or offer.

The goals of an MVP are to validate the premise of a product, to test hypotheses about market needs, to make adjustments à la product vision, and to prioritize where to invest in future development. As such, MVPs are a profoundly powerful approach towards finding product-market fit.

Les grands MVP commencent par se poser des questions difficiles

Ne pensez pas que "minimum" signifie "facile". Déterminer l'ensemble des fonctionnalités minimales d'un MVP est un travail difficile, mais poser les bonnes questions est une partie importante du processus.

Quel est le problème que vous essayez de résoudre, et est-ce vraiment un problème qui mérite d'être résolu ?

Nous rencontrons tous des points douloureux, petits ou grands, dans notre vie quotidienne. Si vous en avez identifié un qui, selon vous, nécessite une solution, prenez le temps de vous demander s'il s'agit d'un problème qui présente suffisamment de frictions pour que les gens aient envie d'utiliser votre produit.

Prenons l'exemple d'Uber. Quiconque a passé suffisamment de temps dans une grande ville sait à quel point il peut être frustrant de rester sur le trottoir et d'essayer de héler un taxi. Ce problème était suffisamment important pour rendre Uber attrayant pour tous ceux qui voulaient pouvoir simplement sortir leur smartphone, lancer une application et appeler rapidement un moyen de transport.

D'un autre côté, prenons l'exemple de Juicero. Il s'est avéré que très peu de gens voulaient un pressoir à jus coûteux doté d'une connexion Wi-Fi et nécessitant la lecture d'un code QR avant de pouvoir presser un pack de jus. Le fait que presser un pack de jus à la main fonctionne presque aussi bien que de le mettre dans le pressoir n'a pas aidé.


Quel est le moyen le plus simple et le plus direct de résoudre le problème ?

Ne vous préoccupez pas de toutes les fonctionnalités intéressantes que votre produit pourrait offrir. Pensez simplement à la ligne droite qui va du problème à la solution, avec le moins d'étapes possibles sur le chemin.

Reprenons l'exemple d'Uber. Connu à l'origine sous le nom d'UberCab, il n'a d'abord été proposé qu'à San Francisco et ne proposait qu'un service de voitures noires, plus cher qu'un taxi. Toutefois, il vous permettait de vous faire conduire en cliquant simplement sur un bouton ou en envoyant un message texte, et cette fonctionnalité de base s'est avérée extrêmement populaire. Cette fonctionnalité de base s'est avérée extrêmement populaire. L'efficacité de ce service a convaincu l'entreprise de poursuivre l'idée de manière agressive.

Tester la "valeur minimale" étape par étape

Comme nous l'avons vu plus haut, un MVP digne de ce nom a une signification bien précise. Mais tout comme un MVP permet d'accélérer l'adéquation produit-marché, il existe également des moyens d'arriver plus rapidement et avec moins de risques à un MVP proprement dit. Voici trois approches à essayer dans le cadre du développement d'un MVP.


Before building an MVP, test your promise and offer

Il n'est même pas nécessaire d'avoir écrit une seule ligne de code pour commencer à créer un MVP. Créez une page d'atterrissage avec des puces convaincantes qui vendent les caractéristiques de votre produit et des captures d'écran qui leur montrent votre vision. Vous pouvez également créer une vidéo qui illustre vos captures d'écran et explique le problème que votre produit va résoudre.

Incluez un champ d'inscription où les visiteurs peuvent ajouter leur adresse électronique à votre liste. Vous pouvez même dresser une liste de différents plans tarifaires et demander aux visiteurs de choisir celui qui les intéresse, ce qui vous aidera à comprendre ce qu'ils attendent de votre produit.

Créez une campagne AdWords pour diriger les internautes vers la page d'atterrissage, afin de savoir quels sont les mots clés qui génèrent le plus de trafic. Vous pourriez être surpris par les résultats.

Ces étapes préliminaires ne remplaceront pas un véritable MVP, mais elles peuvent aider à déterminer si le développement d'un MVP vaut la peine d'être poursuivi.


Utiliser un processus manuel pour fournir votre produit ou service

L'astuce de cette approche consiste à donner l'illusion que vous offrez une expérience entièrement fonctionnelle, même si ce n'est pas le cas. Tant que vous donnez aux clients ce pour quoi ils ont payé, peu importe que vous utilisiez un processus compliqué en coulisses.

Par exemple, lorsque le fondateur de Zappos, Nick Swinmurn, a eu l'idée de vendre des chaussures en ligne, ce qui semblait farfelu en 1999, il a d'abord testé son concept en photographiant des chaussures sur les étagères des magasins et en les mettant en vente sur son site. Lorsque quelqu'un achetait une paire, il l'achetait au magasin et l'expédiait.

Bien qu'il ne s'agisse pas d'un plan viable à long terme, cette simple idée a permis à M. Swinmurn de vérifier s'il avait raison de penser que les gens achèteraient des chaussures sur l'internet sans les avoir essayées au préalable. Il s'est avéré qu'il avait raison. En outre, il n'a pas eu à investir massivement dans des stocks d'entrepôt et à risquer de se retrouver avec un grand nombre de chaussures invendues.


Utiliser les applications et services existants pour rapprocher l'expérience

Il existe de nombreuses façons d'utiliser les technologies modernes pour créer un processus que vous pourrez ensuite affiner grâce au développement d'un logiciel unique. Vous pouvez utiliser les outils existants pour développer essentiellement une démo sans investir beaucoup d'argent dans des ressources de programmation.

Par exemple, Groupon a commencé par être un site WordPress sur lequel le fondateur Andrew Mason et sa petite équipe publiaient des offres sous forme d'articles de blog. Ils utilisaient un AppleScript pour générer un coupon au format PDF qu'ils envoyaient par courrier électronique à tous ceux qui avaient réclamé une offre. C'était une méthode peu pratique, mais elle a prouvé que le concept fonctionnait.

Your new standard in Marketing, Pay & Sales. It's Bird

The right message -> à la right person -> au right time.

Your new standard in Marketing, Pay & Sales. It's Bird

The right message -> to the right person -> au right time.